Chez Lisette Jupe Holly 5

Revue de patron – La jupe Holly

Ça faisait bien longtemps que je ne vous avais pas proposé une revue de patron ! J’ai cousu la jupe Holly, tirée du numéro Mars/avril 2016 de La Maison Victor. J’avais craqué sur les petites jupes en jean de l’été dernier, portées bien courtes et frangées. J’ai voulu moi aussi une version, mais sur laquelle j’ai fait un ourlet pour pouvoir la porter en toutes circonstances, même au travail.

Pour cette jupe, j’ai utilisé le jean et la fermeture d’une jupe que j’ai trouvée en friperie pour 3€. Plutôt que d’acheter un jean au mètre dans une mercerie, cela m’a permis de choisir un tissu déjà délavé et dont j’adore la couleur. Je suis super contente du résultat !

J’ai donc décousu l’ensemble de la jupe pour pouvoir positionner mon patron.

Chez Lisette Jupe Holly 8

Le patron

Comme d’habitude chez la Maison Victor, il faut décalquer le patron, je n’ai pas eu de difficultés. Les formes du modèle sont relativement simples, donc pas besoin de s’abîmer les yeux pour retrouver la ligne correspondant à sa taille.

Les explications

J’ai eu un peu de mal à comprendre l’étape de la pose de la braguette, mais en fait, il ne faut pas chercher midi à quatorze heures. J’ai regardé sur un de mes jeans comment c’était monté et j’ai fait pareil !

Chez Lisette Jupe Holly 4

Pour le reste, tout était très clair, comme d’habitude chez La Maison Victor.

Difficultés

Outre la pose de la fermeture à glissière et de la braguette, la difficulté principale de ce modèle, c’est la matière ! L’aiguille à jean est indispensable pour coudre la jupe Holly ! Sans ça, j’aurais eu bien du mal à traverser les épaisseurs de tissu. Et il faut aussi noter que le fil de type cordonnet ne passe pas facilement dans le chas d’une aiguille classique.

L’autre point d’attention, ce sont les doubles coutures (ou coutures décoratives). Pour celles qui le peuvent, s’équiper d’une double aiguille peut être le remède aux coutures pas parallèles…

Chez Lisette Jupe Holly 6

Je m’y suis reprise à deux fois pour les coutures des milieux devant et de la braguette. Mais j’ai bien pris mon temps ensuite et tout s’est bien passé. Il n’y a d’ailleurs pas de prise de tête majeure sur ce modèle.

La coupe

Le modèle a une taille plutôt haute, ce qui m’a tout de suite plu. Je trouve que ça donne un côté plus moderne à ce basique.

Chez Lisette Jupe Holly 1

En revanche, j’ai rallongé le modèle de 3 cm par rapport aux mesures de La Maison Victor. Et j’ai bien fait ! Dans le magazine, je me suis aperçue que la jupe était assez courte. C’est un trait caractéristique de certains modèles de la Maison Victor d’ailleurs (en témoigne ma robe Ditte, que je vais rallonger). Même si je trouve ça joli, ce n’est pas très pratique pour s’asseoir (bon, il faut dire aussi que le mannequin doit mesurer 10 bons centimètres de plus que moi…).

Chez Lisette Jupe Holly 9

J’ai aussi repris les côtés de la jupe que je trouvais trop large, ce n’était pas très flatteur sur moi. Du coup, il y a un petit défaut sur les poches que j’aimerais bien faire disparaître !

Et d’ailleurs, j’ai choisi un tissu fleuri de mon stock pour les fonds de poches !

Chez Lisette Jupe Holly 2

Conclusion : on aime ou pas ?

J’adore cette jupe que je peux porter été comme hiver ! C’est encore une fois un bon basique qui va avec tout ! Je sais que je vais beaucoup la porter et ça fait vraiment plaisir !

Chez Lisette Jupe Holly 7

J’ai aussi beaucoup apprécié le fait de récupérer une jupe de la couleur qui me plaisait pour la transformer.

C’est pas tous les jours qu’on coud du jean et je peux vous dire que ça a été une partie de plaisir ! Ça a été l’occasion d’apprendre à prendre mon temps sur les coutures, qui se devaient d’être parallèles !

Chez Lisette Jupe Holly 3

Le jupe Holly est donc un modèle en jean qui convient bien pour ceux qui comme moi, débutent avec cette matière.

Partager
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestGoogle+

2 commentaires sur “Revue de patron – La jupe Holly

Commentaires