#7days7diys

#7days7diys – Récap d’une semaine de création

Est-ce que vous aussi, il vous arrive de vous lancer des défis, avant de vous dire que c’est quand même n’importe quoi ? C’est un peu ce que j’ai fait quand le 19 août, je me suis dit que j’allais réaliser une création par jour, pendant une semaine. Le #7days7diys est né comme ça, suite à une suggestion de mon copain, après que j’ai fait un bracelet en coquillage. Au début, j’ai dit « mouais, non, je pense pas ». Et puis ensuite, je me suis prise au jeu ! L’idée était de me remettre à la création, sans que ce soit forcément de la couture, qui prend de plus en plus de place ces derniers temps. Donc pour celles et ceux qui ne l’auraient pas vu sur Instagram, voici le récapitulatif de cette semaine créative avec les résultats et les coulisses.

Jour 1 : le bracelet coquillage

Voilà comment j’ai inauguré ce #7days7diys ! J’avais très envie d’un bracelet tout simple que je pourrais porter tous les jours et j’avais dans l’idée d’utiliser un cauri. Quand mon copain (encore lui) m’a ramené ces coquillages du Japon, ça a été la bonne occasion. J’ai donc évidé le dos du coquillage avec une vis et un marteau. Une étape vraiment loooongue, car c’est une matière solide, mais en même temps, il vaut mieux éviter de tout péter. Et j’ai aussi mis un peu de temps à trouver les bons outils. J’ai ensuite réalisé une tresse avec du fil doré (celui que Maeva de Marauda Verbo m’avait envoyé dans son Happy Mail) et j’y ai incorporé le coquillage en passant les brins de fil dedans. Un coquillage, trois brins de fil, c’est tout ce qu’il faut pour ce joli bijou.

Jour 2 : la bannière Merlimpinpin

Tout ne pouvait pas être aussi simple qu’au jour 1 et je l’ai compris dès la deuxième journée. J’avais commencé cette bannière il y a quelques temps, quand j’avais vu le DIY de Marion, de Kriboute. J’avais tout le matériel chez moi : tissu, fils, papier transfert et tourillon. Mais je ne trouvais aucun mot à écrire ; la page blanche, ça touche aussi les blogueurs création ! J’ai donc mis le projet de côté.

Et puis, au moment de ce #7days7diys, j’ai pensé que ce serait pas mal d’en profiter pour le terminer, les pompons étaient déjà faits. Je suis repartie sur le premier mot qui m’était venu en tête : merlimpinpin. Oui, pourquoi pas, hein. Mais après, j’ai galéré comme pas permis pour préparer le papier transfert. J’ai cherché des formes et d’autres images pour utiliser ma feuille au maximum et j’ai suivi les conseils de Marion… Jusqu’à ce que je m’aperçoive, une fois la feuille imprimée, que mon papier transfert ne nécessitait pas d’imprimer en miroir ! Voilà ce qui arrive quand on ne lit pas les conseils d’utilisation. 🤦🏽 J’ai aussi voulu découper le papier au plus près des lettres pour qu’il n’y ait pas de marques autour du mot, ÉNORME erreur. Il n’est pas possible de décoller la face arrière du papier transfert sans déformer le mot écrit. J’ai donc réimprimé et redécoupé en laissant plus de marge et cette fois, c’était la bonne. Tout ça pour vous dire que les ratés, ça arrive souvent mais qu’on n’en parle presque jamais !

Jour 3 : les fiches mots de passe

Cette troisième création a été beaucoup plus simple que la précédente. Mes mots de passe traînaient, écrits n’importe comment sur des bouts de papier. Au bout d’un moment, faire des petites fiches, c’était pas du luxe. J’ai donc réalisé mon premier « printable » avec le motif de Stella Caraman, une graphiste qui propose ses créations sur Creative Market (allez voir, c’est beaucoup trop beau). En quelques essais, c’était plié, une nouvelle ère d’organisation s’ouvre devant moi !

Jour 4 : les broches pailletées

Cette création-là a commencé avec une matière. Lors de mon voyage au Japon, j’ai acheté une sorte de pâte auto-durcissante dans des coloris super doux. Il y en avait plein, j’ai résisté pour ne pas repartir avec toutes les couleurs. Revenue en France, j’avais évidemment envie de tester cette formule incroyable : la pâte a la texture d’un chamallow. Vu les couleurs pastels, j’ai pensé que des petites broches, ce serait bien mignon. J’ai donc créé des gabarits en papier, étalé la pâte et découpé mes formes. Après un petit temps de séchage et un coup de colle au dos pour les supports de broches, c’était fait ! J’ai un petit faible pour la broche culotte…

Jour 5 : les sacs à vrac

Quelques jours avant de me lancer dans le #7days7diys, j’ai vu sur Instagram des sacs à vrac vraiment simples et jolis. Ni une ni deux, je les ai ajoutés à la liste de créations. J’ai utilisé du tulle que j’avais déjà depuis bien longtemps et dont je ne faisais rien. Et vu l’état de mon stock de tissus, autant vous dire qu’il vaut mieux utiliser ce que j’ai déjà. Donc au revoir les sacs en papier et bonjour les sacs vraiment réutilisables. C’est lors de ce DIY que je me suis aperçue que je n’avais rien acheté pour réaliser les DIY de la semaine. J’ai désormais envie de faire davantage de créations à partir de ce que je possède déjà, ce qui peut impliquer d’inverser un peu mon processus habituel. En général, je choisis un projet et j’achète ensuite les fournitures. En partant des fournitures déjà existantes pour imaginer un projet, j’intègre une contrainte, qui peut permettre des choses plus originales. De quoi booster sa créativité et écouler son stock aussi…

Jour 6 : les boucles d’oreilles à pompons

Ah, ces boucles d’oreilles… J’avais envie de les faire depuis très longtemps, mais je n’étais jamais passée à la création. Encore une fois, cette semaine a mis en mouvement des idées et a permis de terminer des projets. Rien que pour ça, le « challenge » que je me suis lancé me satisfait ! Là aussi, j’avais déjà tout le matériel, sauf les clous d’oreilles. Les demi cercles roses sont en plastique fou, peint à l’acrylique. J’avais peur que ça se dégrade dans le four, mais tout s’est bien passé et le plastique fou est ressorti magnifiquement coloré. Yasssss ! J’ai mis un petit coup de vernis pour protéger tout ça et j’ai collé les différents éléments : le pompon dans l’embout, la petite breloque ronde dorée sur le demi cercle rose et le clou d’oreille derrière. Un petit anneau a suffi pour connecter tout ça et à moi la sublime paire de boucles ! Rien ne vaut un bijou qui mélange rose, doré et noir, c’est mon nouvel adage. Mon nouvel adage chelou.

Jour 7 : l’organisateur de lit

Pour terminer, j’ai fait de la couture (pour changer…). Suite au déplacement d’un meuble dans la chambre, j’ai récemment dû la réorganiser et notamment enlever la table de chevet. Donc je n’avais plus rien pour déposer livres, boules Quiès et autres petits baumes. L’organisateur de lit est donc arrivé tel un sauveur. Faite en feutrine, cette pochette me permet de libérer de la place au sol, c’est franchement un très gros changement pour la chambre qui a parfois de faux airs de remise : tout ce que je n’ai pas la place de ranger finit dans la chambre… 😳 D’autres projets sont prévus pour cet espace dont j’ai un peu laissé l’optimisation et la déco de côté. J’espère pouvoir m’y consacrer un peu plus ! Et si cet organisateur de lit vous plaît, sachez que je vous prépare un tuto très bientôt !

Comme je l’écrivais sur la dernière photo de cette série, il est vraiment probable que je me lance à nouveau dans ce #7days7diys et j’espère que vous me rejoindrez dans cette petite aventure. Pour ne pas manquer la prochaine édition, je ne saurais que vous conseiller de me suivre sur Instagram 👉 @chezlisette !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partager
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestGoogle+

Commentaires